LS 1-3 FC Sion

8 mai 2013

 

« Le très bon point récolté ce week-end, face au FC Zurich, a donné du baume au cœur à tout le LS.

Il était donc important de le bonifier, en arrachant les trois points face au FC Sion.

 

Et pour ce faire, on attaquait le match avec les mêmes intentions que le précédent, avec la volonté d’aller vers l’avant, en allant chercher les joueurs du Valais

Pour autant, à l’orée du second quart d’heure, une perte de balle de notre part au milieu du terrain allait donner place à une attaque rapide Sédunoise. Au bout de celle-ci, un contact entre notre défenseur et l’attaquant adverse allait pousser l’arbitre à désigner le point de penalty. 

Penalty exécuté et transformé (17e).

Mais loin de baisser les bras, on allait repartir à l’attaque, avec plus ou moins de réussite. C’est donc tout logiquement, que l’on allait revenir à la marque sur un énième corner. Notre défenseur s’élevait plus haut que tout le monde et pouvait catapulter le cuir au fond des filets, d’une tête piquée (27e).

On pensait alors avoir fait le plus dur.

D’autant que notre maîtrise s’intensifia et que quelques minutes plus tard, sur un mouvement rondement mené, un centre venu de la droite me mettait en position idéale.

Je me jetais alors pour une tête plongeante. Malheureusement pour nous, je touchais du bois, puisque ma reprise était renvoyée par le montant d’un gardien resté pantois (38e).

Pis, trois minutes plus tard, on allait chercher le ballon au fond de nos filets pour la deuxième fois de la soirée et ce, contre le cours du jeu (41e).

À la pause, on faisait la course derrière.

 

Au retour des vestiaires, les Valaisans évoluaient dans leur registre. Un bloc compact et regroupé, procédant par contre.

De notre côté, ce but avant le repos, était un véritable coup de poignard.

Et notre révolte était beaucoup trop timide pour pouvoir revenir au score.

Ce qui donna une deuxième période sans saveur. 

On allait même encaisser un dernier but. Sur un ballon anodin, le ballon allait navigué quelques secondes dans notre surface suite à un cafouillage avant d’aller terminer sa course dans notre cage (73e).

Plus rien ne se passera dans cette partie.

Sans aucune réaction de notre part, la fin du match était sifflée.

 

Place maintenant à la 32éme journée, et un déplacement capital, sur la pelouse synthétique du FC Thoune. »