Academica 0-0 Vitória SC

4 mai 2014

 

« L’avant-dernière journée de Championnat nous envoyait à Coimbra, y défier Academica. Après une trêve consécutive à la finale de Taça da Liga, notre dernière rencontre coïncidait avec une défaite (2-3) à domicile, face à Arouca.

Pour ma part, j’effectuais mon retour dans l’équipe après avoir purgé mon match de suspension.

L’heure était au rachat, devant nos nombreux supporters qui avaient fait le déplacement…

Mais notre entame de match était bien loin de nos intentions.

Un coup-franc à l’entrée de la surface pour les locaux était contré par le mur mais mal-renvoyé, et repris d’une puissante frappe par le milieu adverse. Celle-ci venait s’écraser sur le poteau (2e).

  Sur un contre, plein axe, j’éliminais mon vis à vis d’un petit pont, avant d’accélérer et de servir     notre ailier qui centrait. Malheureusement, ma reprise de la tête était sans inquiétude pour le dernier rempart (5e). 

Plus tard, c’était une action bien construite des joueurs de Coimbra qui allait déboucher sur une autre frappe, cette fois-ci fuyant le cadre (12e).

Par la suite, on montrait notre vrai visage en mettant en place notre jeu. Les seconds ballons et les duels étaient en notre faveur.

Un long ballon dégagé par notre portier était dévié par notre attaquant. À la retombée, j’enchaînais contrôle poitrine-reprise de volée mais le gardien adverse me répondait par une superbe envolée pour détourner en corner (25e).

Quelques minutes plus tard, un centre venant de la gauche me revenait dans les pieds. En un contre un dans la surface, face à mon adversaire direct, je le fixais avant de le crocheter. Son tacle heurtait ma cheville sans toucher le ballon. Mais le référé ne bronchait pas (32e).

On gardait la maîtrise des débats, même si nos tentatives étaient quelque peu timides (35e, 37e).

 

Notre nette domination ne se faisait pas sentir au tableau d’affichage et la première période se soldait sur le score de 0-0.

 

La seconde commençait comme elle s’était terminée puisqu’on repartait pied au plancher. Un contre ultra rapide était initié côté droit. Le centre au cordeau était dévié par le défenseur dans les pieds de notre attaquant qui tergiversait avant d’être repris in extremis par le défenseur (48e). Le ton était donné.

Un peu plus tard, notre milieu de terrain était lancé en profondeur, entrait dans la surface, éliminait son vis à vis d’un dribble court mais était stoppé irrégulièrement. De nouveau, l’arbitre restait de marbre (55e).

Dans la continuité, le corner tiré au second poteau trouvait notre milieu qui croisait un peu trop son coup de tête (56e).

On intensifiait notre pression.

On démarrait alors une action depuis notre défense. Le ballon circulait de la gauche vers la droite. Mon milieu plein centre me décalait côté droit, à l’angle de la surface. Je me servais de lui en appui, d’un une-deux. Le ballon me revenait et je tentais d’enrouler ma frappe au second poteau. Malheureusement, le ballon allait mourir à quelques centimètres du poteau droit du gardien, qui n’avait pu esquisser le moindre geste (75e).

La dernière occasion sera à mettre à l’actif des locaux. Une frappe lointaine qui s’envolait loin du but (83e).

 

La fin d’un match qu’on aura dominé de la tête et des épaules, malheureusement sans pouvoir l’afficher au niveau comptable. Toutefois, de gros motifs de satisfaction avant ce qui constituera notre finale, la réception du SC Braga. Cet ultime derby du Minho version 2013/2014 s’annonce bouillant pour le compte de la dernière journée de Championnat. »