LS 0-1 Wohlen

14 septembre 2014

 

« Cette 8eme journée de Challenge League correspondait tout simplement à mon retour sur les pelouses pour la saison 2014/2015 et plus particulièrement celle de La Pontaise, que j’avais fréquentée lors de la saison 2012/2013.

 

On recevait le leader Wohlen qui nous devançait de 5 unités.

L’occasion était bien belle de se rapprocher de la 1ère place synonyme d’accession en Super League, que le club a quitté lors du précédent exercice.

 

Et après un round d’observation, on prenait les commandes du match avec des mouvements fluides et rapides. A l’image de ce jeu en triangle à l’entrée de la surface où je remisais pour notre attaquant qui centrait fort au sol mais le gardien était présent (10e).

Ou sur cette frappe soudaine et flottante de notre attaquant que le gardien dégageait des deux poings (17e). 

Notre domination se matérialisait par de nombreux coups de pieds arrêtés. Sur l’un deux, notre central s’élevait très haut pour envoyer le ballon s’écraser sur l’équerre avant que la défense ne dégage en catastrophe (20e).

Notre milieu de couloir s’incrustait plein axe dans la défense et frappait mais il était contré in extremis. Le ballon allait mourir proche du poteau (23e).

Toujours sur une action bien construite, notre attaquant centrait en ma direction. Je dominai mon vis-à-vis dans les airs et tentai de renvoyer la balle à l’opposé, mais mon coup de tête n’attrapait pas le cadre (27e). 

J’y allais aussi de mon raid solitaire, depuis le milieu de terrain. J’éliminais un, puis deux adversaires avant d’être littéralement ceinturé devant la surface. J’obtins un coup franc très intéressant aux vingt-cinq mètres que j’allais exécuter moi-même. Malheureusement pour les miens et moi, le cuir retombait juste derrière la barre transversale (32e).

Les visiteurs ont timidement tenté de sortir en contre, sans être inquiétants (35e).

Sur un énième corner, le ballon naviguait dans la surface adverse. Notre attaquant récupérait le ballon et frappait fort mais là-aussi la transversale venait nous faire barrage (44e).

 

Une première période dominée de la tête et des épaules, toutefois stérile au tableau d’affichage. 

 

La seconde commençait comme elle s’était soldée avec le LS détenteur du ballon. J’enchaînais un relai côté gauche avant de transverser le jeu côté droit. Un une-deux plus tard je me retrouvais plein axe, face au but et décidais d’adresser un petit ballon au cœur de la surface pour notre ailier lancé à pleine vitesse qui frappait puissamment mais ne prenait pas le cadre (47e). Énorme situation d’autant que quelques minutes plus tard, Wohlen ouvrait la marque sur un centre-tir anodin qui traversait la surface avant de trouver les filets (0-1, 50e). 

Un véritable hold-up. 

Dés lors, notre circulation de balle devenait plus brouillonne, et le match était de plus en plus haché. 

 

D’autant que passée l’heure de jeu, notre demi défensif se faisait expulser pour un second carton jaune discutable (65e).

On tentait tant bien que mal de refaire notre retard mais on pêchait dans le dernier geste, la dernière passe. 

On aurait bien pu espérer un penalty suite à cette main dans la surface consécutive à un centre. Mais l’arbitre n’était pas de cet avis (87e). 

 

Première défaite à la maison. Même si les 3 points nous auraient mis dans de meilleures dispositions, le Championnat est encore long avant le verdict final. 

 

Rendez-vous à La Pontaise, dès vendredi, pour les 16 èmes de finale de Coupe de Suisse face au FC Thoune. »