LS 4-2 Bienne
6 décembre 2014

« Pour le dernier match de championnat en 2014, on recevait l’équipe de Bienne. Et l’heure était au rachat après notre piètre contre-performance du week-end dernier.

Il ne fallait pas être en retard à la Pontaise puisque moins d’une minute de jeu après le coup d’envoi, on tentait et réussissait une attaque ultra rapide. Le ballon se retrouvait dans les pieds de notre milieu excentré, côté droit, qui se remettait sur son pied gauche avant d’adresser un centre parfait en ma direction dans les six mètres. Je ne me privais pas pour ouvrir le score (1-0, 1e).
Mais notre inconstance du moment allait nous jouer un mauvais tour car sur l’engagement, les visiteurs fonçaient droit sur nos buts et revenaient à la marque (1-1, 2e).
Un match véritablement lancé sur les chapeaux de roue.
Loin d’être abattu, on reprenait notre marche en avant, gagnant nos duels et imposant un gros pressing à notre adversaire. On allait logiquement être récompensé. Sur une énième attaque rapide, notre ailier adressait un centre en plein cœur de la surface renvoyé par la défense, mais je me précipitais sur le ballon et enchaînai contrôle-frappe. Ma frappe au sol allait se loger dans le petit filet du portier (2-1, 9e).
On intensifiait notre pression et continuait à se procurer quelques situations (13e, 15e). Notamment, sur cette incursion ou j’étais lancé à mi-terrain. Je prenais de vitesse l’arrière-garde avant de décaler mon attaquant qui pivotait sur lui-même et tentait un ballon piqué sur le gardien qui veillait au grain (17e). Mais c’était sur balle arrêtée qu’on allait creuser notre écart. Un corner au second poteau trouvait la tête victorieuse de notre attaquant (20e).
Les joueurs de Berne ne posèrent que peu de problème dans cette première période.

On pouvait rentrer aux vestiaires avec cet avantage de deux buts.

La seconde période repartait et les Biennois se montraient plus volontaires. De notre côté on penait le parti de laisser le cuir à notre hôte, préférant exercer en contre.
Les rouges se procurèrent une ou deux opportunités, sans pour autant être décisifs.
A contrario, sur l’une des rares situations que nous nous procurions, nous allions faire mouche. Un corner bien exécuté côté droit était dévié au premier poteau par notre attaquant qui permettait à notre deuxième attaquant, seul au second poteau de faire trembler les filets en notre faveur pour la quatrième fois de la soirée (4-1, 65e).
Dès lors, on se mît à gérer tranquillement notre avantage. Peut-être trop tranquillement puisque les visiteurs loin d’abdiquer allaient réduire la marque. Un ballon dans le dos de la défense était remis intelligemment plein axe pour l’attaquant qui pouvait glisser le ballon dans le but vide (4-2, 90e).

Mais l’essentiel était ailleurs, on clôturait cette année 2014 sur une belle victoire qui, je l’espère, laisse présager de belles choses pour l’année 2015…
Celle-ci repartira sur un derby romand, à la Pontaise, face au Servette Genève ».

Focus: ce doublé correspond à mes 3 et 4ème réalisations en championnat.