LS 1-0 FC Wil

2 novembre 2014

 

« Après le point péniblement obtenu sur la pelouse du voisin montais, on recevait l’équipe joueuse de Wil pour un match dans lequel une seule issue était envisageable: la victoire.

 

D’entrée de jeu, on imposait un gros pressing à notre adversaire, ce qui nous permettait de récupérer bon nombre de ballons près du but adverse.

De ce fait, on se créait bien quelques opportunités intéressantes. Comme sur ce ballon bien dosé dans le dos de la défense sur lequel notre attaquant était à la lutte avec le défenseur. Il prenait l’avantage avant de tenter une frappe croisée que le portier saisissait (23e).

Quelques minutes plus tard, notre attaquant protégeait parfaitement son ballon avant de me servir en profondeur. Mon centre fuyant derrière la défense contournait celle-ci, mais le gardien anticipait et lisait parfaitement la trajectoire du cuir (27e) pour empêcher notre deuxième attaquant de concrétiser.

On posait aussi des problèmes aux Orange sur coups de pieds arrêtes. D’ailleurs sur l’un des nombreux corners obtenus, je me trouvais au point de penalty à la réception d’un ballon mal renvoyé. Sans me poser de questions, j’envoyais un missile repoussé miraculeusement sur la ligne par la cuisse d’un défenseur. Le cuir revenait dans les pieds de notre défenseur qui mystifiait son vis à vis d’un crochet et s’effondrait. L’arbitre ne bronchait pas (17e).

Plus tard, sur une action bien construite côté droit, je décalais notre latéral qui adressait un joli centre en première intention. A la réception, nos deux attaquants se gênaient quelque peu et le coup de tête du premier s’échappait du cadre (37e).

Une première période largement à notre avantage même si les visiteurs se manifestèrent bien une ou deux fois par des frappes lointaines aucunement menaçantes (14e, 32e).

 

Score de parité à la pause.

 

La seconde commençait sur dix minutes de flottement de notre part, provoquées par une entame entreprenante de notre hôte qui aurait bien pu nous coûter cher. Mais leurs deux tentatives ne prenaient pas le cadre (47e, 52e).

Fort heureusement on allait se reprendre, et de belle manière. Je combinais côté gauche avec mon latéral, qui me dédoublait et centrait au second poteau pour notre attaquant un peu trop court (54e).

Dans la continuité, on récupérait le ballon devant notre surface. Notre relayeur gagnait du terrain avant de trouver notre milieu, qui s’en allait fixer la défense avant de me décaler côté gauche. Je le servais habilement en une touche devant les six mètres. Il reprenait victorieusement le cuir que le gardien ne pouvait que détourner dans son but (56e).

Une ouverture du score contre le cours du jeu.

Dès lors, on voulait doubler la mise.

Ce qu’on essayait de faire par l’intermédiaire de notre milieu qui débordait côté droit et centrait fort devant le but. Bien placé, le gardien repoussait l’échéance (59e).

Plus tard, un fait de jeu allait contrecarrer nos plans. Notre attaquant était expulsé pour un second carton jaune évitable (63e).

Les Saint-Gallois prenaient donc le jeu à leur compte, mais c’était une domination stérile puisqu’ils ne parvenaient pas à déséquilibrer notre bloc.

De notre côté, on aurait bien pu mettre un terme à ce match plus tôt en tuant tout suspense si on avait mieux joué les contres (76e, 84e).

Quoi qu’il en fut, l’essentiel était préservé à savoir les trois points et une série en cours de trois matches sans défaite, (2 victoires, 1nul) qui nous permet de rester au contact du peloton de tête.

On pouvait donc savourer cette victoire avant de se consacrer pleinement au derby lémanique qui s’offre à la Pontaise, lundi prochain face au Servette FC. »

 

Focus: Ma première passe décisive de la saison