Vitória SC 1-2 Paços de Ferreira

15 mars 2014

 

« En cette 23éme journée, ce sont les joueurs de Paços de Ferreira qui se présentaient au stade D. Afonso Henriques. La perspective de se rapprocher des premières places était belle…

 

Ce furent les visiteurs les premiers en action. Deux centres consécutifs traversaient notre surface de réparation, le second étant repris par l’attaquant adverse. Mais notre portier répondait d’une claquette judicieuse (7e). Une entame de match difficile de notre part. Pour autant, on allait logiquement obtenir un penalty. Suite à un mauvais renvoi de la défense des visiteurs, notre sentinelle à la chute de ce ballon tentait sa chance. Sa frappe était contrée de la main dans la surface… La sentence était exécutée et transformée d’un contre pied par notre milieu (11e, 1-0). Galvanisés par cette ouverture du score sur l’une de nos premières incursions, on allait se montrait plus pressants. Obtenant ainsi plusieurs corners et coups francs aux abords des seize mètres. Plus tard, le match allait connaître cinq minutes de folie… D’abord sur un débordement côté droit, le centre de notre ailier ne pouvait qu’être dévié de la tête par notre attaquant. Ensuite notre milieu relayeur, parti au pressing au point de corner, récupérait le ballon, me le glissait en retrait, aux six mètres légèrement excentré. Je choisissais la solution collective à la solution individuelle, préférant servir mon attaquant malheureusement trop court pour reprendre le ballon. Le cuir passa devant les cages, avant de filer en sortie de but (36e). Énorme opportunité de breaker. Sûrement le tournant du match. D’autant que dans la continuité, le gardien remettait rapidement le cuir en jeu, trouvant son milieu de terrain, qui d’une longue diagonale, alerta l’ailier. Celui-ci contrôla avant de fusiller à bout portant notre gardien (37e, 1-1). Sur l’engagement, on allait en quatre passes se présenter face au gardien par le biais de notre ailier droit.

Mais son tir trop croisé, que je ne pus récupérer en embuscade, sortait des limites du terrain (38e).

 

A la pause, un score de 1-1, avec un sentiment quelque peu mitigé.

 

En seconde période, on était les premiers à frapper. Sur un corner prolongé au second poteau tout d’abord, notre défenseur obligeait le gardien à rester vigilant en repoussant sur sa ligne des deux genoux (48e). Ensuite c’est une frappe vicieuse de notre meneur à l’orée de la surface que le portier repoussait cette fois-ci des deux poings (60e). Enfin, après un deuxième ballon gagné à l’entrée de la surface, le ballon revenait dans le dos de la défense. Notre attaquant était à une pointure d’envoyer le cuir au fond des filets mais le dernier rempart, avec un brin de réussite, s’interposait en deux temps (72e). Malgré cela, ce sont les canaris qui allaient se créer la dernière opportunité. Une frappe aussi soudaine que précise allait finir sa course dans la lucarne de notre gardien qui ne pouvait malheureusement qu’effleurer le cuir (83e, 1-2).

 

Une contre performance qui nous laisse (toujours) à quatre points de la cinquième place qualificative pour la prochaine édition de la Ligue Europa. Prochaine affiche, samedi contre Gil Vicente. »