LS 1- 1 FC Zurich

3 Mai 2013

 

« Aprés  avoir été tenu éloigné des terrains un mois et demi suite à une déchirure musculaire contractée en sélection, lors du dernier match face au Gabon, la réception du FC Zurich, pour le compte de la 30éme journée, coïncidait donc avec mon retour à la compétition.

Entretemps, cinq matches se sont écoulés en Super League (un nul vierge face à YB et quatre défaites face à Thoune 4-2, Lucerne 1-0, St Gall 3-1 puis 3-1 de nouveau face à YB).

Des résultats qui nous reléguaient à la 9éme place, six longueurs devant le dixième et dernier, qui descend à l’étage inférieur en fin de saison…

 On avait donc à coeur de renouer avec la victoire et de casser cette spirale négative qui perdure.     

 

Et tout commençait sur les chapeaux de roue à la Pontaise puisque dès la 6ème minute, un mouvement initié depuis la gauche, allait se conclure de fort belle manière sur le coté droit de la surface.

A la réception, notre milieu de terrain enchaînait contrôle et frappe croisée. Imparable pour le gardien visiteur. 1-0.

Notre pressing haut sur l’adversaire du soir allait le surprendre, et le pousser à des erreurs inhabituelles.

Ce qui allait nous permettre de nous procurer des situations plus que nettes, à l’image de ce duel où notre attaquant butait sur le dernier rempart Zurichois (39e).

Ou encore cette remontée de balle rapide vers le but adverse au terme de laquelle, une fois de plus, notre avant centre n’arrivait pas a ajuster le portier (44e).

J’y allais aussi de mon essai. À l’entrée de la surface, je fixais mon vis à vis et me donnait un angle de tir. Malheureusement pour mon équipe et moi, ma frappe enroulé, tutoya le poteau (36e)…

 Malgré une première période aboutie, le danger existait toujours, puisque notre manque d’efficacité maintenait à flot le  FC…

 

En deuxième période, inconsciemment, nous avons quelque peu reculé. La faute aussi à une équipe de Zurich qui avait hissé son niveau de jeu.

Quant à moi, je cédais logiquement  ma place à la 65ème minute (en concertation avec le staff technique et médical, 1h de jeu avait été préconisée).

Deux minutes plus tard, une faute d’inattention de notre part allait se transformer en sanction immédiate. Penalty et égalisation.

Dés lors, un tout autre match débutait.

Un -box to box- s’improvisait, ce qui donna à chacune des deux équipes la possibilité de remporter le match.

Mais les Dieux du football, si ils existent, en avaient décidé autrement. Score final 1-1. Mais surtout, de gros motifs de satisfaction et d’espoirs quant à cette fin de saison qui s’offre à nous.

 

Rendez-vous à la Pontaise, dès mercredi prochain, pour la réception du FC Sion, pour un énième derby Romand. »