Vitoria SC 1-0 Maritimo

7 octobre 2013

« Après le bon point cueilli à Lyon en Europa, il était important de garder la bonne dynamique en prenant les trois points à la maison, en championnat face à Maritimo. 

 

En ce début de partie, on avait le monopole du ballon sans pour autant être inquiétant. C’est d’ailleurs les rouges et verts qui allumaient la première mèche sur corner. La tête du joueur de Funchal passait tout proche de notre but (19e).

On donnait la réplique sur balle arrêtée également, mais la tête de notre central, passait tout juste au dessus de la cage (22e).

Bien que dominateurs, notre possession de balle se révélait stérile. Par conséquent, on s’essayait à des tirs lointains, sans plus de succès (25e, 38e).

 

Le second acte démarrait et cette fois-ci, c’était le VSC le premier en action. Après un centre en retrait au point de penalty, notre attaquant reprenait en une touche le ballon qui allait s’écraser sur la main du défenseur. Tout le stade avait vu et croyait au penalty. Que nenni ! (49e).

On poursuivait notre marche en avant avec un coup franc direct qui surprenait le gardien, lobé. Malheureusement le cuir retombait sur le sommet de la barre (64e).

Sur le contre, le Maritimo faisait parcourir un frisson dans le stade avec une frappe repoussée par notre gardien. Le ballon revenait dans les pieds des visiteurs, le centre passait devant le but sans être repris victorieusement par l’attaquant (65e).

Dix minutes plus tard, les joueurs de Madère allaient terminer la rencontre à dix, puisque leur central écopait d’un second carton jaune (72e).

C’est à ce moment-là, qu’on allait faire la différence. Suite à une remise en jeu côté droit, notre excentré fixait son latéral avant d’adresser un centre dans le dos de la défense. A la réception notre attaquant, à la lutte avec son défenseur remportait son duel et poussait le ballon dans le but vide (77e).

On gérait ensuite notre courte avance au marquoir. 

On venait de remporter trois points précieux avant deux déplacements consécutifs à venir, en championnat. 

Auparavant, entrée en lice en « Taça de Liga » face à Leixões, club pensionnaire de Segunda Liga. Puisqu’en effet, la trêve internationale, sera pour nous, synonyme de coupe. »