Bata, Guinée Equatoriale, 17 janvier 2015, 17h, match d’ouverture de la 30ème édition de la CAN.
Après 15 ans d’absence à ce rendez-vous continental, nous y étions. Durant ce match face au pays hôte, l’enjeu nous a d’abord déstabilisés. Mais avec qualité et abnégation, nous avons pu égaliser et sortir de cette rencontre la tête haute à la faveur d’un bon match nul (1-1).
Suite à cette bonne entrée en matière, l’attente se faisait plus grande au moment d’affronter le Gabon. Et ce match restera d’ailleurs dans l’histoire de notre sélection puisqu’il s’agissait tout simplement de notre première victoire (1-0) en phase finale de la CAN depuis 1972 et le sacre de nos aînés. Un but inscrit au retour des vestiaires puis une solidarité à toute épreuve nous ont permis de laisser éclater notre joie et d’en transmettre à tout notre peuple. Cerise sur le gâteau, nous nous sommes même offert le luxe de terminer leader de notre groupe en venant à bout du vice-champion d’Afrique Burkinabé (2-1).
La suite allait être moins heureuse, mais riche en expérience. Effectivement, le quart de finale qui nous a vus affronter le voisin de la RDC avec un triste épilogue (défaite 4-2 après avoir mené 2-0) nous a fait grandir pour espérer encore mieux faire lors des échéances futures.
Nous sommes fiers d’avoir dignement représenté la Nation, en ayant porté le drapeau de notre Congo jusqu’en quart de finale et remercions du fond du coeur tous nos supporters, qui nous ont toujours encouragé avec ferveur. L’accueil chaleureux à Brazzaville nous a touchés, et nul doute que nous reviendrons encore plus forts, dans le sillage de ce retour à la CAN positif… et plein d’espoirs.