MALONGA L’INDISPENSABLE

 

De juillet à mars, Chris Malonga a commencé tous les matchs du Lausanne-Sport. Son bilan: 7 buts, 3 assists et une faculté rare à garder le ballon puis à éliminer l’adversaire dans la zone de danger. L’idylle était parfaite. Jusqu’à cette déchirure à la cuisse (4cm) survenue le 23 mars dernier lors d’un match qualificatif pour le Brésil avec les Diables rouges du Congo.

Depuis, le milieu offensif prêté par Monaco lutte pour guérir tandis que le LS patauge. « Je crois que mon équipe a trop besoin d’un joueur comme Chris, admettait hier Laurent Roussey. Son absence nous fait du tort. » De facto, les Vaudois n’ont marqué qu’un minuscule point lors des quatre parties disputées sans leur « Fuoriclasse ». Soit un rendement plus de quatre fois inférieur à celui enregistré en sa présence. « Dans les moments difficiles, son jeu dos au but nous fait énormément de bien », confessait dernièrement Guillaume Katz. Un atout dont les Vaudois vont encore devoir se passer ce week-end. « Une IRM a montré qu’il ne fallait pas brusquer son retour en vue des semaines anglaises qui arrivent. » Patience donc.

 

Source: 20minutes.ch