Biographie

 

Francis Chris Malonga Ntsayi 

Né le 11 Juillet 1987 à Sens 

Taille: 1,83m

Poids: 76 Kg

Poste: Milieu offensif – Gaucher

Club Actuel: Stade Lavallois 

Clubs précédents: AS Nancy Lorraine, AS Monaco, Lausanne Sport (prêt), Vitoria Sport Clube, Lausanne Sport, International Congolais

Ses débuts

Originaire de Sens en Bourgogne, Chris Malonga a commencé tout jeune le football avec pour modèle son grand frère qui foule déjà les pelouses des terrains depuis quelques années. C’est dans le club de Migennes dans l’Yonne qu’il fait ses premiers gestes de footballeur. Très tôt ses qualités intrinsèques sont remarquées par ses éducateurs et son entourage.

Comme c’est le cas pour beaucoup, les gens ont remarqué assez tôt que j’avais des qualités  au dessus de la moyenne

-Chris

Il restera jusqu’à l’âge de 11 ans dans son club après quoi il rejoindra l’AJ Auxerre en sport-études.C’est après une année de transition à Louhans-Cuiseaux en moins de 15 ans qu’il partira pour le centre de formation de l’AS Nancy Lorraine qu’il intègre en tant que stagiaire. Son adaptation se passe à merveille, il est même appelé pour la première fois à rejoindre la sélection Nationale du Congo, il n’a alors que 18 ans.

Le monde professionnel

Après avoir signé son premier contrat professionnel d’un an proposé par le club en 2007, il bénéficie du départ en sélection des Africains pour compléter le groupe pro lors de séances d’entrainement dirigées par Pablo Correa. Le pied gauche du jeune joueur lui permet d’être rapidement mis en valeur lors des quelques matchs de préparation auxquels il participe. Il saisit l’opportunité de se montrer au cours de ces matchs, ce qui lui vaut d’être pour la première fois convoqué chez les professionnels pour le premier match de la saison 2007/2008 à Rennes.

J’ai su saisir ma chance lors de matchs de préparation

-Chris

Il n’entra pas en jeu mais ce ne fut que partie remise puisqu’il joua son premier match en Ligue 1 le weekend suivant contre Caen. Ses performances lui permettent de se retrouver titulaire et d’enchaîner les matchs pour sa première saison au haut niveau avec tout de même 32 matchs joués et 5 buts marqués! L’AS Nancy Lorraine terminera à une exceptionnelle 4ème place du championnat et se qualifiera pour la coupe d’Europe.Une première saison intense et riche en expérience donc pour Chris, à l’issue de laquelle il se verra récompensé d’une prolongation de contrat de trois ans.

Les pépins physiques

Après un bon début de saison lors de l’exercice suivant, Chris se blesse à la cuisse droite lors de la réception de Saint-Étienne suite à une reprise de volée. Un mauvais diagnostic le fait rechuter quelques semaines plus tard.

J’ai sûrement payé l’enchaînement de matchs de la saison précédente

-Chris

Le claquage au quadriceps droit était en réalité une désinsertion musculaire qui l’obligea à renoncer à un retour sur les pelouses avant la saison suivante.
Il fera donc son retour lors de la préparation d’avant saison suivante mais ne sera réellement opérationnel qu’au mois de Novembre. Ayant songé à partir en prêt à Boulogne pour retrouver du temps de jeu, l’entraineur d’alors Laurent Guyot le convoitant très fortement, Pablo Correa le convainc finalement de rester à Nancy. De nouveau, il réussit à s’imposer en tant que titulaire jusqu’à la fin de saison pour disputer 25 matchs de Ligue 1.

La confirmation puis son départ à Monaco

Bien que blessé pendant de longs mois lors de sa deuxième saison au haut niveau, Chris a confirmé tout le bien que l’on pensait de lui après ses débuts en 2007. Naturellement, des clubs se manifestent et désirent s’attacher les services du jeune gaucher alors qu’il lui reste un an de contrat à Nancy. Auxerre (un de ses clubs formateurs) et Monaco sont sur les rangs, c’est finalement vers Monaco que Chris porte son choix.
Il est donc transféré sur le Rocher monégasque dans les toutes dernières heures du mercato estival 2010. Dans une spirale négative, le club de la principauté est sous tension après un début de saison calamiteux. D’un point  de vue personnel, Chris, fait de bons premiers matchs. Mais là encore, il enchaîne des blessures à répétition (problèmes musculaires et entorse de la cheville)  qui l’empêchent de s’installer solidement dans le onze titulaire. Il terminera tout de même la saison titulaire sous les ordres de son nouvel entraineur, Laurent Banide. Malgré une fin de saison largement à son avantage avec notamment plusieurs passes décisives, rien n’y fera. Le club est officiellement relegué en Ligue 2 après son dernier match à Louis II face à Lyon. Une réflexion s’impose pour Chris qui est dans une perspective de carrière différente maintenant que la Ligue 2 se profile. Toutefois, il décide de rester avec la ferme intention de faire remonter le club parmi l’élite dès la saison suivante.

Forcément, dans une situation pareille, on se pose des questions

-Chris

Là encore, une saison compliquée attend les monégasques qui n’arrivent pas à décoller du bas de classement de ligue 2. Chris est à nouveau mis face à un changement d’entraineur, puisque Laurent Banide est limogé au profit de Marco Simone, lequel ne le fera que très peu jouer. Au terme d’une saison pénible, le club se maintiendra finalement en ligue 2 et décidera de faire un gros recrutement avec l’arrivée de Claudio Ranieri sur le banc de touche et celle de nombreux internationaux.

Se relancer en Super League

C’est un joueur que nous avons suivi et que nous trouvons très intéressant de par ses caractéristiques, sa vitesse et sa polyvalence

-Laurent Roussey, entraineur Lausanne

Étant lié avec le club monégasque pour encore deux saisons, Chris décide de partir en prêt à Lausanne qui s’est manifesté lors de son retour de sélection à l’été 2012. La Super League suisse représente pour lui un bon challenge, l’opportunité de se relancer et de retrouver du plaisir. Avec des offres qui ne sont pas légion, un entraineur français (Laurent Roussey) aux commandes et des joueurs qu’il connaît dans l’effectif sont les atouts qui le persuadent de venir s’installer au FC Lausanne pour un an. À ce jour, Chris est un élément majeur de l’effectif du LS ou il est aligné d’entrée à chaque match par Laurent Roussey. Il marque, il fait marquer et est même nominé pour l’élection du joueur du mois d’Octobre en Raiffeisen Super League. Chris est en passe de relever le défi qui lui était proposé même si la saison est encore longue.

L’Europe via Guimaraes

Après une solide saison sous les couleurs lausannoises avec 8 buts et 4 passes décisives, ainsi qu’une importance prépondérante dans le maintien de son équipe en Super League, Chris revient à Monaco. Cependant, la remontée en Ligue 1 du club princier s’accompagne d’un recrutement encore plus massif que l’été dernier, ce qui ne lui laisse que très peu de chances de réintégrer l’effectif.
Malgré une préparation particulière et un mercato estival très calme, ses bonnes performances en Suisse lui garantissent une bonne cote sur ce marché.

L’opportunité de rejouer la Ligue Europa à bien sur compté dans mon choix

-Chris


Pendant ce temps, il continue d’être un élément important de la sélection nationale et, comme souvent, c’est à l’extrême fin de la période des transferts que tout va se décanter pour Chris. Bolton et La Corogne se manifestent concrètement afin de l’attirer. Mais c’est finalement le club portugais du Vitória Sport Clube qui réussit à engager l’international congolais pour un an. En rejoignant le vainqueur de la coupe du Portugal, Chris aura à nouveau l’occasion de disputer la Ligue Europa à laquelle il avait déjà goûté sous les couleurs de l’AS Nancy Lorraine, lors de la saison 2008/2009 (3 matchs, 1 but).« Quand j’ai su que le Vitória Sport Clube s’intéressait à moi, j’ai tout de suite cherché des informations sur le club. Les infrastructures sont excellentes, et l’opportunité de rejouer la Ligue Europa a bien sur compté dans mon choix ».

Lausanne saison II

Le défi est de taille mais mon objectif est plus que clair: faire remonter le club en Super League

-Chris

Il y a  des clubs qui marquent la carrière d’un joueur. Il y a aussi des joueurs qui marquent un club. C’est ainsi que l’on pourrait résumer le retour de Chris en terre vaudoise pour un an.

Si la parenthèse portugaise a été une expérience enrichissante tant sur le plan personnel que professionnel, les blessures ne lui ont pas permis de franchir ce fameux palier que tous les footballeurs cherchent à passer. En fin de contrat dans le Nord du Portugal, Chris a alors eu plusieurs contacts; les plus sérieux menant vers des destinations certes lucratives mais peu en adéquation avec ses ambitions, il ne les a donc pas approfondis. Cette saison le LS est certes descendu en Challenge league, mais le challenge, justement, sera pour l’international congolais d’aider le club l’ayant relancé une première fois à concrétiser ses objectifs: à savoir une remontée prochaine en Raiffeisen Super League. S’il réalise ce qu’il a déjà démontré lors de son premier passage sur les bords du Lac Léman (8 buts et 3 passes décisives en Championnat), nul doute que la mission sera accomplie. Ainsi, il pourra montrer et confirmer que « reculer (d’une division) pour mieux sauter » n’est pas qu’un adage…

Le retour en France

Face à la volonté affichée par le coach, le staff technique et l’ensemble du club pour que je vienne ici, il n’y a pas eu à tergiverser

-Chris

Après trois ans passés hors de France, la saison 2015/2016 marque le retour de Chris Malonga dans l’Hexagone. En s’engageant pour deux années en faveur du Stade Lavallois, club ambitieux de Ligue 2, le milieu offensif a privilégié le choix sportif. A désormais 28 ans, il espère apporter son expérience et sa technique à un effectif qui sort d’une honorable huitième place. Alors que le Congolais était un objectif des Tangos depuis l’été dernier, tout est aujourd’hui réuni pour que Chris et le club mayennais joignent leurs destins de façon fructueuse. Enthousiaste à l’idée d’étrenner ses nouvelles couleurs, celui qui portera maintenant le numéro 11 se prépare avec sérieux, pour faire de ce nouveau départ un succès.